Comprendre le mariage forcé

QU’est ce que le mariage forcé

C’est être marié (e) à une personne connue ou inconnue contre son gré. La pratique des mariages forcés va à l’encontre de la liberté de conscience. C’est ignorer le choix de vie des jeunes femmes mais aussi des jeunes hommes.

Aires géographiques concernées par le mariage forcé dans le monde

Moyen & Proche Orient
Algérie, Maroc, Liban, Syrie

Afrique Subsaharienne
Mali, Guinée, Ethiopie…

Asie
Thaïlande, Inde, Bangladesh, Népal, Turquie…

Amérique Latine
Brésil, République Dominicaine, Cuba…

Europe
France, Royaume-Uni, Suisse, Belgique…

Pays de l’Est
Macédoine, Roumanie, Russie, communauté Rom…

Quelques chiffres

Millions de filles dans le
monde, mariées de force
avant 18 ans

Mille petites filles
mariées chaque jour

Mille femmes de moins de 18 ans en sont menacées en France

Millions de femmes dans le monde mariées avant 18 ans

Millions de femmes dans le monde
mariées avant 15 ans

1 fille sur 3 est mariée de force dans
les pays en voie de développement.

1 petite fille sur 9 a été mariée de force entre 10 et 14 ans.

4% des femmes immigrées vivant en France et 2% des filles d’immigrés nées en France âgées de 26 à 50 ans ont subi un mariage non consenti.
Les filles ayant bénéficié d’une éducation secondaire ont jusqu’à six fois moins de chance de se marier avant 18 ans.

Les garçons aussi concernés

Selon une récente étude de l’UNICEF:

Quelques 115 millions de garçons et d’hommes à travers le monde auraient été mariés durant leur enfance.
Parmi eux, un garçon sur cinq aurait été marié avant l’âge de 15 ans. 23 millions sont concernés.

Millions de garçons et d’hommes
à travers le monde auraient
été mariés durant leur enfance.

Parmis eux, un garçon sur cinq aurait été marié avant l’âge de 15 ans.

Millions d’hommes sont concernés.

Que dit la loi en France sur le mariage forcé ?

En France, la législation est très claire concernant l’interdiction du mariage forcé:

Article 16 de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme 1948: « Toute personne a le droit de se marier et de fonderune famille sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion. Le mariage ne peut être conclu qu’avec libre et plein consentement des futures époux. »

L’article 146 du Code Civil dispose « qu’il n’y a pas de mariage lorsqu’il n’y a point de consentement ». Les violences exercées « contre une personne afin de la contraindre à contracter un mariage ou à conclure une union, ou en raison de son refus de contracter ce mariage » sont plus sévèrement réprimées.

L’article 222-14-4 du Code Pénal dit que : « Le fait de contraindre une personne à contracter un mariage ou à conclure une union à l’étranger, d’user à son égard de manœuvres frauduleuses afin de la déterminer à quitter le territoire de la République est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000€ d’amende. »

A l’égard des mineurs, l’article 144 du Code Civil prévoit que « le mariage ne peut être contracté avant dix-huit ans révolus »
L’annulation de mariage existe en cas d’absence de consentement ou de vice de consentement.

Pourquoi une telle pratique ?

L’inégalité des sexes: Dans les sociétés pratiquant le mariage d’enfants, les filles et les femmes ont un statut inférieur à celui de l’homme. Les filles sont mariées jeunes car elles sont considérées comme un poids pour la famille et que leur bien-être n’est pas une priorité.

La pauvreté: Dans les pays en développement, une fille est souvent considérée comme un fardeau. Son mariage permet aux parents d’avoir une bouche en moins à nourrir et de créér des alliances stratégiques avec une autre famille.

La dot: Dans certains pays, les filles sont mariées contre une somme d’argent versée par la famille de l’époux. Leurs permettant ainsi une source de revenus.

Pratiques traditionnelles: L’honneur d’une famille passe par la virginité féminine. Les parents marient leurs filles bien avant qu’elles ne soient prêtes à avoir des relations sexuelles afin d’éviter qu’elles ne tombent enceintes et ne puissent plus être mariées.

Non application des lois: Même quand le mariage précoce est interdit, beaucoup de familles l’ignorent et / Ou enfreignent la loi. Dans certains pays, cette violation est si répandue et normalisée que les sanctions sont rares.

Quelles conséquences ?

Violences & abus sexuels

– Violences psychologies, économiques et sexuelles
– Séquestration
– Perte d’autonomie et de liberté…

Risques pour la santé

– Notamment liés aux grossesses précoces qui sont la 1ère cause de mortalité chez les 15-19 ans
– VIH, IST, etc…

Descolarisation

– Une fois mariée, une fille est considérée comme adulte et est prise en charge par son mari. Elle n’a donc plus d’intéret à aller à l’école.
– Prise en charge des tâches domestiques et de l’éducation des enfants etc…

Perpétuation des inégalités

– Les mariages précoces maintiennent les filles dans leur statut inférieur à l’homme et ne leur permettent pas de sortir de la pauvreté…

Les actions que nous menons pour éradiquer cette pratique

Éducation et scolarisation

Lutter contre la pauvreté

Informer et sensibiliser les femmes et les hommes

Favoriser l’émancipation économique des femmes

Garder les enfants à l’école

Lutter pour la création de lois contre le mariage forcé et renforcer celles déjà existantes

Découvrez les actions mises en place au quotidien pour lutter contre l’excision et soutenir les victimes de cette pratique.