NOTRE INSTITUT PLURIDISCIPLINAIRE

Un lieu accueillant, cosy, style boudoir dédié aux femmes et aux filles.
Notre institut est situé dans une rue calme d’un beau quartier du centre ville Bordeaux.
Situé à 10 min du CHU de Bordeaux en tramway, proche des transports en commun, nous y accueillons les femmes et les filles dans la dignité, le respect et la bienveillance.

Notre unité de soins médico-psychosociale créée le 07 septembre 2020 est singulière et innovante dans son approche. Nous avons également ouvert un Institut médico-psychosocial en Côte d’Ivoire le 1er septembre 2021. 

Nous sommes la première unité de soins pluridisciplinaire de France et de Côte d’Ivoire spécialisée dans la prise en charge globale des femmes et des filles survivantes d’excision et de mariage forcé.

L’Institut Les Orchidées Rouges a été créé par Marie-Claire Kakpotia Moraldo, survivante de l’excision, qui a construit le protocole en pensant au soutien dont elle aurait aimé bénéficier lorsqu’elle s’est reconstruite. Lors de la construction du projet, elle a organisé plusieurs focus groupes avec des victimes d’excision et de mariage forcé afin de tenir compte de leurs demandes et des différentes difficultés auxquelles elles sont confrontées.

Nous proposons une prise en charge holistique et gratuite aux femmes et aux filles victimes d’excision, de mariage forcé/précoce et de d’autres types de violences.
Nous accompagnons toutes les survivantes, y compris celles qui n’ont pas de couverture santé.
Le parcours de soins personnalisé est coconstruit avec chaque bénéficiaire, car nous souhaitons que les femmes soient actrices du changement qui va s’opérer dans leur vie.
Au delà de réparer des blessures, nous voulons la libération des femmes.
Notre protocole de soins créé dans une démarche interculturelle et d’anthropologie médicale clinique place l’humain au cœur du dispositif.
La chirurgie réparatrice de l’excision vient en complément, uniquement, lorsque
cela est nécessaire.

Notre protocole comprend un accompagnement psychologique, sexologique, médical, juridique, social et professionnel…

La prise en charge psychologique et sexologique

La prise en charge psychologique permet aux victimes de mettre des mots sur leurs maux et de se reconstruire psychologiquement.
Le but est d’amener les bénéficiaires dans une vraie voie de résilience.

L’accompagnement sexologique permet la réappropration du corps et de la sexualité.

La prise en charge médicale et chirurgicale

La prise en charge médicale s’articule autour de la médecine générale, de la gynécologie et de la périnatalité.

La prise en charge chirurgicale consiste en la chirurgie réparatrice de l’excision.
Cette dernière vient en complément d’un accompagnement global et seulement quand c’est nécessaire.

La prise en charge juridique, sociale et professionnelle

La prise en charge juridique permet aux femmes de faire valoir leurs droits, de protéger leurs filles des mutilations sexuelles féminines et se protéger elles-mêmes des violences.

L’accompagnement sociale et professionnel permet de (re) insérer socialement et professionnellement nos bénéficiaires. Le but est de les émanciper économiquement