TÉMOIGNAGES

Anne-Cécile Mailfert
Présidente
Fondation des Femmes
9, rue de Vaugirard
Paris 75006

Paris, le 2 mars 2021

La Fondation des Femmes est fière de soutenir les actions essentielles et innovantes des Orchidées
Rouges depuis plus de deux ans.
Après une première rencontre lors de leur participation à la Nuit des Relais à Bordeaux en 2019, elles
sont lauréates de notre premier appel à projets en Nouvelle Aquitaine portant sur les activités de
reconstruction pour les femmes victimes de violences.
Ce soutien s’inscrit dans la durée lorsque nous leur remettons en 2020 un des Grands Prix de la
Fondation des Femmes afin de récompenser et de soutenir l’ouverture de la première unité de soins
régionale de France pour les victimes d’excision.
Enfin, durant la crise sanitaire, Les Orchidées Rouges savent se montrer réactives et sont, comme de
nombreuses associations, en première ligne pour aider les femmes victimes de violences. Là
encore, nous avons soutenues leurs actions pour faire front commun contre les violences et la
précarisation des femmes les plus marginalisées.
Nous croyons en leur dynamisme et leur énergie pour participer à l’éradication des mutilations
sexuelles féminines, du mariage forcé, de toutes les violences faites aux femmes, et de mener cette
lutte en favorisant l’émancipation et l’autonomisation des femmes.

Bordeaux, le 24 février 2021

Les Orchidées Rouges, association créée en 2017 et basée en Nouvelle-Aquitaine (Bordeaux), milite pour éradiquer les mutilations sexuelles féminines, le mariage forcé et tous types de violences faites aux femmes et aux filles.

Son action consiste à informer et sensibiliser le grand public et les professionnels sur les mutilations sexuelles. Elle mène également des actions de prévention et de formation à destination
des professionnels concernés par cet enjeu. Enfin, depuis septembre 2020, Les Orchidées Rouges ont ouvert à Bordeaux une première unité spécialisée dans la prise en charge holistique des filles et des femmes victimes d’excision. Cet institut accompagne ces victimes leur reconstruction psychologique, physique, la réappropriation de leur corps, de leur sexualité et leur insertion sociale
et professionnelle. Il s’appuie sur une équipe de 25 professionnels de différentes disciplines (gynécologues obstétriciens, psychologies, chirurgien, médecins généralistes, sexologues, psychologues, thérapeutes psycho sociale, travailleurs sociaux, avocats, juristes, ostéopathes, psychomotriciennes, réflexologue, infirmière, sage-femme, art thérapeute, socio-esthéticienne, dans thérapeute etc.) Cette pluridisciplinarité au service des victimes vise à répondre aux enjeux
complexes et multifactoriels (culturels, sociaux, sanitaires, ethniques, économiques…) qui doivent être pris en compte dans l’accompagnement de ces victimes.

Dans le cadre du plan national d’éradication des mutilations sexuelles féminines, visant à renforcer la détection des risques d’excision à former les professionnels et à sensibiliser la société à cette pratique, la direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité soutient cette association depuis sa création.

Bordeaux, le 17 mars 2021

Madame,

Le département de la Gironde a amené son soutien, suite à la décision de la commission permanente du 5 octobre 2020, au projet associatif global porté par « Les Orchidées Rouges » concernant la lutte contre l’excision, les mutilations sexuelles et le mariage forcé.

Celui-ci porte particulièrement sur:

– les actions menées dans le champ de la prévention et la sensibilisation de tous les publics, de la formation auprès des bénévoles et des professionnels,
– l’accompagnement global des victimes, au niveau psychologique, physique et social.
– le soutien au processus d’intégration et d’insertion socioprofessionnelle des victimes.

Le soutien à ce projet associatif innovant s’inscrit dans la volonté départementale de prévenir les vulnérabilités sociales et à lutter contre les exclusions. Il illustre également l’engagement du Département en faveur de la diversité, de la lutte contre les discriminations et de l’égalité femmes hommes et plus particulièrement dans la prévention et la lutte contre les violences sexuelles et sexistes.

Je vous prie de croire, Madame, l’expression de mes sincères salutations.